Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Le travailleur peut-il manquer de fournir de l’aide au fils/petit-fils avec COVID-19?

Oui, il peut, sous le Générales.

Lorsque les travailleurs ne peuvent pas d’assister au travail, pour des raisons Assistance le fils et le petit-enfant en isolement prophylactique ou malade avec COVID19, ne s’appliquent pas à périodes de garantie.

En termes généraux, en émettant « certification médicale ou déclaration d’hôpital prouvant la maladie », absences sont considérées comme justifiées, mais impliquent la perte de rémunération, subventionnés, dans certains cas, par la sécurité sociale, en particulier dans les cas de garde d’enfants, où un seul parent exige qu’il soit ou, dans le cas de l’aide aux petits-enfants, dont seuls les grands-parents ont besoin.

Dans le cas de bénéficiaires ne soumettent pas six mois avec un dossier de rémunération, le rémunération de référence est définie par R/(30 x n), dans lequel R représente le rémunération totale enregistrée depuis le début de la période de référence à la la veille de l’isolement prophylactique et le nombre de mois auxquels le même rapport.

À l’heure actuelle, l’allocation pour la garde d’enfants correspond à 65 % de la rémunération de référence, modifiant 100% après l’entrée en vigueur du budget de l’Etat 2020. La subvention pour l’aide à petit-enfant ne sera pas changé, restant à 65%.

La demande doit être présentée de préférence via la sécurité sociale directe.

Retour haut de page