Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

L’état d’urgence est terminé. Je peux retourner travailler ?

Cela dépend de plusieurs facteurs.

L’entreprise doit être en mesure de reprendre son activité, dans les termes suivants :

Dans le cadre de la déclaration d’une situation de calamité sur l’ensemble du territoire national en vigueur depuis le 03/05, une stratégie a été définie pour étudier les mesures de confinement dans le cadre de la lutte contre la pandémie de la maladie DE COVID 19, qui prévoit une série d’activités qui doivent rester fermées, ainsi que d’autres qui peuvent reprendre leur activité, bien que dans certains cas avec des restrictions et des règles à compliquer.

Dans ce lien, une liste de 8 types d’activités qui devraient garder les installations et les établissements fermés se trouve à l’annexe I. L’annexe II contient une liste de 50 activités qui ne sont pas suspendues.

Dans le contexte de l’État de Calamité, l’obligation d’adopter le régime de télétravail, quel que soit l’emploi, est maintenue lorsque les fonctions en question le permettent.

Patients immunodéprimés et les patients atteints de maladies chroniques qui, selon les lignes directrices de l’autorité sanitaire, devraient être considérés à risque, en particulier les patients cardiovasculaires, les patients atteints de maladies respiratoires chroniques, les patients atteints de cancer et ceux souffrant d’insuffisance rénale, peut justifier l’absence de travail au moyend’une déclaration médicale, à condition qu’ils ne soient pas en mesure d’exercer leur activité sur une base de télétravail ou par d’autres formes d’activité. a)

Note: Cette possibilité ne s’applique pas aux travailleurs des services essentiels, en particulier : professionnels de la santé, forces et services de sécurité et de sauvetage, y compris les pompiers volontaires, et les forces armées, les travailleurs des services publics essentiels, la gestion et l’entretien des infrastructures essentielles.

a La déclaration médicale atteste de l’état de santé du travailleur justifiant sa protection spéciale.

Retour haut de page