Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Quels sont les pouvoirs accrus de l’ACT dans la surveillance des licenciements de travailleurs?

Pendant la durée de l’extension de l’état d’urgence décrété par le Président de la République, chaque fois qu’un inspecteur du travail vérifie qu’il y a des indications de licenciement en violation des règles fixées aux articles 381, 382, 383 ou 384 du Code du travail, un avis est rédigé et notifié à l’employeur pour régulariser la situation.

Avec la notification à l’employeur et jusqu’à ce que la situation du travailleur soit réglée ou le transit final de la décision judiciaire, comme le cas peut être, le contrat de travail en question ne cesse pas, en maintenant – si tous les droits des parties, en particulier le droit de représailles, ainsi que les obligations inhérentes au système général de sécurité sociale.

Retour haut de page