Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

PEES – Soutien à l’emploi

En 2020, encore en phase embryonnaire de la pandémie, la création d’un soutien au maintiendes contrats de travail («mise à pied simplifiée», v1) a été fondamentale pour répondre à une période de ralentissement économique.

En juin, le Plan de stabilisation économique et sociale du PE a vu le jour, qui présentait un ensemble d’instruments pour soutenir le maintien de l’emploi dans le cadre de la reprise de l’activité économique, notamment en instaurant un soutien extraordinaire à la reprise progressive. Une mesure incitative extraordinaire pour la normalisation de l’activité commerciale a également été créée sous la forme d’un soutien financier aux entités qui ont utilisé le «mettre à pied » ou le « plan de formation extraordinaire », reprendre l’activité et s’engager à ne pas mettre à pied de travailleurs et à maintenir le niveau d’emploi dans certaines circonstances, entre autres.

Au cours du second semestre, nous avons constaté une série d’ajustements aux mesures, comme la création d’un nouveau niveau de 25 % de déficit de facturation ou la possibilité de réduire la période normale de travail en fonction de la prochaine étape de facturation en décembre.

En janvier 2021, avec le retour à l’enfermement aussi exigeant que celui dans laquelle nous vivions entre mars et avril de l’année dernière, leDécret-loi n° 6-C/2021 du 15 janvier pour introduire un nouvel étalonnage des mesures existantes et renforcer le soutien aux employeurs et aux travailleurs, bien qu’il se concentre principalement sur la mesure d’une incitation extraordinaire à normaliser l’activité commerciale là où les changements sont plus importants.

Nous systématisons dans un document les principaux changements ainsi que certaines notes de rappel pertinentes pour une meilleure compréhension et une meilleure portée. Voir ici:
Retour haut de page