Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

MONERIS DAILY COVID-19- Mesures actuelles en matière de travail

Dans le contexte de l’évolution de la situation épidémiologique au Portugal, plusieurs mesures d’atténuation des risques ont été prises, que nous avons brièvement énumérées en termes de changements de main-d’œuvre.

Situation de calamité
Déclaré pour l’ensemble du territoire national continental jusqu’au 20 mars 2022.

Télétravail

  • Jusqu’au 1er janvier 2022, il est recommandé, sur l’ensemble du territoire national continental, d’adopter le régime de télétravail dans les entreprises ayant des lieux de travail de 50 salariés ou plus, lorsque les fonctions en question le permettent.
  • Entre le 2 et le 9 janvier 2022, il est obligatoire, sur l’ensemble du territoire national continental, d’adopter le régime du télétravail, quelle que soit la relation de travail, lorsque les fonctions en question le permettent et que le travailleur a les conditions pour les exercer, sans qu’il soit nécessaire de parvenir à un accord écrit entre l’employeur et le travailleur.

Réorganisation des travaux
D’ici le 31 mars 2022, dans les entités de plus de 50 employés, l’employeur doit :

  • Organiser les heures de vol des lieux de travail de manière boiteuse, en assurant des intervalles minimaux de trente minutes jusqu’à la limite d’une heure entre les groupes de travailleurs.
  • Adopter des mesures techniques et organisationnelles qui assurent la distanciation physique et la protection des travailleurs.

Utilisation du masque / visière:
La possibilité de renoncer à l’utilisation d’un masque / visière a été révoquée lorsque son utilisation n’était pas pratique et que son utilisation pour l’accès ou la permanence dans les endroits suivants était obligatoire:
a) dans les espaces et les établissements du commerce et des services;
b) dans les bâtiments publics ou publics où des services sont fournis ou des actes impliquant le public sont fournis;
c) dans les établissements d’enseignement, d’éducation et de garderie;
d) à l’intérieur des salles de concert, pour la projection de films ou similaires.

Contrôle de la température corporelle

  • Les mesures de la température corporelle peuvent être effectuées par des moyens non invasifs dans le contrôle de l’accès au lieu de travail.
  • L’interdiction d’enregistrer la température corporelle associée à l’identité de la personne doit être maintenue, sauf autorisation expresse de la personne.
  • L’accès à une personne qui refuse la mesure de la température corporelle ou qui a une température corporelle de 38 °C ou plus peut être empêché.

Suspension des activités d’enseignement et non éducatives et des activités de formation
Entre le 2 et le 9 janvier 2022, ils sont suspendus en personne :

  • les activités éducatives et éducatives des établissements d’enseignement publics, privés et coopératifs et du secteur de la solidarité, de l’enseignement préscolaire et de l’enseignement primaire et secondaire*;
  • Les activités de soutien à la petite enfance des garderies, des garderies familiales et des nhims, les activités de soutien social développées dans un centre d’activités et de formation pour l’inclusion, et centre d’activités de loisirs;
  • Les activités d’enseignement et non d’enseignement des établissements d’enseignement supérieur, sans préjudice des délais d’évaluation actuels;
  • Les activités de formation menées en face à face par des entités de formation de nature publique, privée, coopérative ou sociale.

* Dans de tels cas, le salarié, l’indépendant et le travailleur du régime convergent de protection sociale ont droit, respectivement, à un soutien exceptionnel à la famille, conformément à la législation applicable.
Les absences du travail motivées par la suspension d’activités scolaires et non scolaires dans une école ou un équipement social pour soutenir la petite enfance ou un enfant handicapé ou une autre personne à charge de moins de 12 ans, ou, quel que soit l’âge, avec un handicap ou une maladie chronique, sont considérées comme justifiées, bien que sans rétribution.

Retour haut de page