Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

L’employeur peut-il mesurer la température corporelle des travailleurs et empêcher l’accès?

Dans le contexte actuel de la maladie COVID-19, et uniquement pour des raisons de protection de la santé de ses propres et de ses tiers, des mesures de température corporelle peuvent être effectuées sur les travailleurs aux fins de l’accès et de rester sur le lieu de travail, mais il est expressément interdit d’enregistrer la température corporelle associée à l’identité de la personne, sauf avec l’autorisation expresse de la personne.

Si les mesures de température sont plus élevées que la température corporelle normale a), cette personne peut être empêchée d’accéder au lieu de travail.

Le législateur a défini un critère qui peut être ambigu.

Le SNS24, citant des dgs / INEM, rapporte que la température corporelle normale est comprise entre 36 et 37o C, selon plusieurs facteurs (Source: lien).

En l’espèce, le législateur semble évaluer une situation potentielle de fièvre.

À cette fin, il est recommandé de lire le manuel publié par DGS « HEALTH AND WORK mesures de prévention du COVID-19 dans les entreprises », qui considère les températures corporelles de la fièvre égales ou supérieures à 38oC. Le manuel peut être trouvé sur le lien.

Retour haut de page