Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Flexibilisation des paiements – impôts

Dans le contexte de la pandémie de la maladie COVID-19, le Gouvernement a adopté une série de mesures extraordinaires et urgentes dans un certain nombre de domaines, y compris la mise en œuvre et la réglementation de programmes visant à soutenir le respect volontaire des obligations fiscales.
En ce sens, et en vue de l’objectif essentiel d’assurer la liquidité des entreprises et de préserver leur activité, le gouvernement a décidé d’étendre les régimes de report des obligations fiscales, par la publication du décret-loi n° 24/2021 du 26 mars (amendement au décret-loi n° 10-F/2020 du 26 mars), qui établit un régime exceptionnel et temporaire de respect des obligations fiscales, dans le cadre de la pandémie de maladie covid-19.

portée
Au premier semestre 2021 (paiements en avril, mai et juin).

Obligations de paiement (Taxe)
Irs et IRC source détient.
régime mensuel de TVA.

Flexibilité de paiement
Jusqu’à la fin de la période de paiement volontaire; ou
En trois ou six versements mensuels, d’un montant égal ou supérieur à (euro) 25,00, sans intérêt.

Période de paiement pour les versements mensuels
le premier versement à la date d’exécution de l’obligation de paiement en question;
Les versements mensuels restants à la même date que les mois suivants.

Conditions d’adoption
Personnes imposables qui :

  • ont obtenu en 2019 un chiffre d’affaires jusqu’à concurrence de la limite maximale de classification en tant que micro, petite et moyenne entreprise, conformément à l’article 2 de l’annexe du décret-loi n° 372/2007 du 6 novembre, dans sa formulation actuelle (c’est-à-dire les entreprises dont le chiffre d’affaires annuel peut atteindre 50 millions d’euros), et qui déclarent et démontrent cumulativement une diminution de la facturation déclarée par la facture électronique d’au moins 25 % de la moyenne mensuelle pour l’ensemble de l’année civile 2020 par rapport à la même période de l’année précédente; ou
  • avoir une activité principale encadrée dans la classification de l’activité économique de l’hébergement, de la restauration et autres, ou de la culture; ou
  • Ont commencé ou redémarré l’activité le ou après le 1er janvier 2020.

En ce qui concerne le paiement trimestriel de la TVA (1er trimestre 2021), la disposition du plan d’approvisionnement dans les conditions mentionnées ci-dessus peut être faite par toutes les personnes imposables faisant partie du système trimestriel de TVA, sans se conformer aux autres conditions d’accès.

Le décret-loi n° 24/2021 du 26 mars a également réglementé un régime spécial de report des obligations fiscales en cas d’impôt sur le revenu des sociétés, dans les conditions suivantes :

Obligations de paiement (Taxe)
Réinstallation de la période d’imposition 2020 payable en 2021.

Flexibilité de paiement
Avant la date limite pour la livraison de la déclaration model22 de la période d’imposition 2020; ou

En quatre versements mensuels, d’une valeur égale ou supérieure à 25 € et sans intérêt.

Période de paiement pour les versements mensuels
la première tranche d’au moins 25 % de l’IRC payable dans le modèle 22 (frais généraux) avant la date limite de livraison de la déclaration model22 de la période d’imposition 2020;
Les trois autres versements mensuels du même montant, jusqu’à la même date que les mois suivants.

Conditions d’adoption
Les personnes imposables d’Irc peuvent bénéficier de la flexibilité du paiement de la taxe de retour à la charge de l’IRC pour la période d’imposition 2020 :

  • qui ont réalisé un chiffre d’affaires de 2020 jusqu’à concurrence de la limite maximale de classification en tant que micro, petite et moyenne entreprise, conformément à l’article 2 de l’annexe du décret-loi n° 372/2007 du 6 novembre, dans leur formulation actuelle (c’est-à-dire les entreprises dont le chiffre d’affaires annuel peut atteindre 50 millions d’euros).

Elle s’applique à la période d’imposition 2020 autre que l’année civile, avec les ajustements de date nécessaires.

Elle s’applique également aux livraisons effectuées par la société dominante à la suite de l’application du régime spécial d’imposition des groupes de sociétés, prévu aux articles 69 et au Code IRC, lorsque toutes les entreprises du groupe respectent les conditions fixées en termes de chiffre d’affaires.

Limitations des paiements en compte
Réduction du deuxième paiement en raison de l’IRC de la période d’imposition à faire en 2021

Le deuxième paiement en raison de l’IRC peut être réduit de 50% par les personnes imposables qui ont obtenu un chiffre d’affaires au cours de la période 2020 jusqu’à concurrence de la limite maximale de classification en tant que micro-entreprise, conformément à l’article 2 de l’annexe du décret-loi n° 372/2007 du 6 novembre, dans sa formulation actuelle (c’est-à-dire les entreprises dont le chiffre d’affaires annuel peut atteindre 2 millions d’euros), si la personne imposable constate, selon les informations à sa disposition, que le montant du paiement sur compte déjà effectué est égal ou supérieur à l’impôt qui sera dû sur la base de l’assiette fiscale de la période d’imposition 2021.

Lorsque la personne imposable constate, sur la base des informations dont elle dispose, qu’à la suite de la réduction de 50% du deuxième paiement en compte selon les modalités mentionnées, un montant supérieur à 20% de celui qui, dans des conditions normales, aurait été livré, peut être fixé jusqu’au dernier jour de la date limite pour le troisième paiement. , sans aucun fardeau ni frais.

Elle s’applique à la période d’imposition 2021 autre que l’année civile, avec les ajustements nécessaires des dates.

Elle s’applique aux livraisons effectuées par la société dominante à la suite de l’application du régime spécial d’imposition des groupes de sociétés, prévu aux articles 69 et à suivre le Code IRC, lorsque toutes les entreprises faisant partie du groupe respectent les conditions de chiffre d’affaires prévues.

Troisième paiement sur le compte irc de la période d’imposition à faire en 2021

Le troisième paiement en raison de l’IRC n’a pas de plan de provision prévu et doit être effectué avant le 15 décembre 2021, lorsqu’il est dû en tout ou en partie conformément à la renonciation ou à la réduction prévue par les règles de l’article 107 du Code IRC.
Il convient également de noter que l’OE2021 (loi n° 75-B/2020 du 31 décembre) a approuvé par l’article 374 la suspension des paiements en compte, comme suit :

  1. En 2021, les entités classées comme coopératives ou micro, petites et moyennes entreprises, selon les critères définis à l’article 2 de l’annexe du décret-loi n° 372/2007 du 6 novembre, peuvent être exemptées des paiements en compte, définis par les articles 105 à 107 du Code IRC.
  2. Les entités visées par la renonciation prévue au paragraphe précédent, qui souhaitent effectuer le paiement en compte, peuvent effectuer ce paiement, conformément aux modalités et dans les délais définis par la loi.
  3. Les dispositions des paragraphes précédents et de l’article 3 de la loi n° 29/2020 du 31 juillet, relatives au retour anticipé des paiements spéciaux inutilisés au nom, sont appliquées avec l’entrée en vigueur de cette loi.

Article préparé par le Comité technique des finances – Centros de Conhecimento

Retour haut de page