Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Existe-t-il des mesures de soutien dans le cadre de projets cofinancés?

PT2020 – Nouveau COVID-19 DE INCENTIVE SYSTEMS

Système d’incitation à l’innovation productive dans le contexte du COVID-19

Il vise à soutenir les entreprises qui souhaitent établir, renforcer ou inverser leurs capacités de production de biens et de services pour lutter contre la pandémie de COVID-19, y compris la construction et la modernisation d’installations d’essai et d’essai pour les produits COVID-19 pertinents (avis no 14/SI/2020). Voir la feuille de produit

Système d’incitation pour les activités de recherche et développement et l’investissement dans les infrastructures de test et d’optimisation (mise à l’échelle) dans le contexte du COVID-19

Il vise à soutenir les activités pertinentes de recherche et développement dans le cadre de la lutte contre le COVID-19, ainsi que la mise à l’échelle des infrastructures qui contribuent au développement de produits pertinents pour faire face au COVID19 (avis no 15/SI/2020).

Exigences communes :

  • Ne pas être une entreprise en difficulté le 31 décembre 2019;
  • Commencer les travaux à partir du 1er février (les projets commencés précédemment doivent démontrer que le soutien a pour effet d’accélérer ou d’élargir la portée du projet);
  • se conformer aux dispositions légales, nationales et européennes et réglementaires qui s’appliquent à elles;
  • Intégrer toutes les informations requises dans le cadre de l’enquête sur le processus de demande.

PT2020 – Projets approuvés

Les mesures suivantes envisagées dans le cadre des dispositifs d’incitation pour les entreprises, applicables aux projets approuvés dans le cadre du système d’incitation 2020 du Portugal et les projets fermés dans le cadre du système d’incitations dans le cadre du système de les mesures incitatives de la NSRF et du CSF III avec des plans de remboursement actif, qui vérifient une ou plusieurs des situations :

I. Accélérer le paiement des incitations aux entreprises

Les demandes de remboursement d’incitation présentées par les entreprises seront réglées dès que possible. Ce processus aura lieu sur les demandes de remboursement d’incitation déjà soumises ou ce sera le cas, et aucune demande de la société n’est requise. De cette manière, les procédures de facilitation des moyens et de l’administration pour l’accélération des paiements dans le cadre de régimes d’incitation seront mobilisées, y compris, si nécessaire et possible, l’avance simplifiée de 80 les dépenses soumises dans la demande de remboursement incitatif, en utilisant le mécanisme exceptionnel prévu dans l’umbask de paiement. Cette avance, en plus des paiements antérieurs, ne peut excéder 95 de l’incitatif total approuvé :

  • l’avance simplifiée précédente doit être faite après vérification de la demande de paiement et l’exécution des conditions jugées indispensables au paiement;
  • les avances simplifiées seront ensuite réglées par les députés ou les OCI dans les 60 jours ouvrables.

La résolution no 10-A/2020 du Conseil des ministres recommande au paragraphe 15 que les entités publiques qui ont pris l’obligation d’effectuer des paiements à des tiers en échange de la fourniture de biens et de services, ou l’équivalent, conformément à la loi no 8/2012 du 21 février, dans leur formulation actuelle, les rendent dès que possible.

Ⅱ. Report des prestations incitatives remboursables

Les prestations dues jusqu’au 30 septembre 2020 seront reportées pendant 12 mois sans frais d’intérêt ni autre pénalité.

Ce report s’applique également aux avantages impayés liés aux plans de régularisation convenus et dans le cadre des projets du système d’incitation QREN et de l’ACQI et aux plans de remboursement établis au moment de la clôture de leurs projets. Programmes.

L’approbation sera automatique, et il n’est pas nécessaire de toute demande des entreprises, et sera communiqué individuellement aux entreprises par les organismes intermédiaires.

Ⅲ. Dépenses engagées sur les actions annulées ou reportées

Admissibilité au remboursement des dépenses engagées dans le cas d’initiatives ou d’actions annulées ou reportées pour des raisons liées au COVID-19, prévues dans les projets au Portugal 2020, en particulier dans les domaines de l’internationalisation et de la formation professionnelle.

Ces dépenses, qui se sont avérées supportées par les bénéficiaires et après déduction de tout type d’indemnisation découlant d’une assurance ou d’une autre couverture de risque, peuvent être admissibles au remboursement des demandes de paiement lorsque :

  • La preuve d’annulation ou de report est présentée par les organisateurs des événements/initiatives/actions de formation annulées ou reportées; Ou
  • Il est basé sur la non-réalisation, sur la base des recommandations des autorités sanitaires pour le confinement / limitation des voyages internationaux.

Les entreprises n’auront pas besoin de faire une demande et fourniront des renseignements sur les raisons invoquées lors de la présentation de demandes de remboursement d’incitation.

Iv. Reprogrammation du projet

Les impacts négatifs du COVID-19 seront considérés comme des raisons de force majeure qui ne sont pas attribuables aux bénéficiaires dans l’évaluation des objectifs contractés dans le cadre des systèmes d’incitation portugal 2020, dans les conditions suivantes :

  • Pour les projets en phase d’investissement, changements ou ajustements au niveau de :
    • Configuration d’investissement, modifications du projet d’investissement initial, telles que le remplacement d’équipement ou la reconfiguration de l’investissement;
    • Calendrier de réalisation, permettant l’établissement d’un calendrier compatible avec les nouvelles attentes pour la réalisation du projet, sans aucune pénalité, puisque cet ajustement se produit pour des raisons de force majeure. Le temps d’évaluation des résultats sera ajusté en fonction du nouveau calendrier de mise en œuvre du projet;
    • Résultats contractuels, en particulier dans les indicateurs de réussite et de résultat et la valeur des objectifs approuvés liés aux objectifs de création d’emplois, au chiffre d’affaires, à la valeur ajoutée brute nationale et internationale;
  • Pour les projets physiques et financiers, changements ou ajustements au niveau de :
    • Les valeurs des objectifs approuvés sont liées, entre autres, aux objectifs de création d’emplois, de chiffre d’affaires, de valeur ajoutée nationale et internationale;
    • Moment d’évaluation des résultats, en supposant la prolongation de l’année de croisière mentionnée au point b) du paragraphe 2 de l’annexe D de l’ordonnance no 57-A/2015, dans son libellé actuel, pour une autre année, pour des raisons de force majeure.

Les demandes de reprogrammation sont faites par les entreprises au comptoir 2020/PAS, accompagnées des raisons des modifications demandées et de la documentation pertinente. Dans ces demandes, les répercussions négatives du COVID-19 sur l’engagement bénéficiaire, qui justifient les ajustements demandés, devraient être mises en évidence.

Il convient de noter que la flexibilité à allouer sera proportionnée et que le bénéficiaire jugera nécessaire de revenir à la situation antérieure.

La procédure d’évaluation et de décision de ces demandes doit être évaluée et décidée en priorité dans les 35 jours ouvrables, à moins qu’elle ne dépende d’un élément clé dans l’adoption de la décision à prendre par l’entreprise sur demande.

V. FSE

Dans les offres réglementées, le maintien du soutien par le biais du Fonds social européen jusqu’à la fin de son fonctionnement, où les conditions associées au nombre minimum d’élèves ou de stagiaires de classes ou de cours, ou des méthodologies de formation à donner, en particulier lorsque la formation à distance est utilisée, sont modifiées par les organes compétents responsables de ces offres de formation.

Dans le domaine de la formation professionnelle, de la réadaptation professionnelle, des mesures actives pour l’emploi et d’autres mesures de non-formation, soutenues par le FSE :

  • Lorsque les actions ou les activités en cours sont suspendues et lorsqu’il n’est pas possible de maintenir des actions ou des activités, y compris par le biais de la formation à distance, l’admissibilité des subventions de formation et d’autres aides sociales doit être maintenue au cours de cette période;
  • Les coûts internes associés à la formation, à la réhabilitation et aux opérations non formatrices financées par le FSE sont également admissibles, lorsqu’ils sont essentiels et indéfendables à la continuité de l’activité ou à sa reprise par le bénéficiaire, à condition que le lien de causalité et l’imprescindibilité par l’AM soient évalués.

Vu. Suspension des mesures en cours

A ce stade d’urgence, les mesures suivantes ayant des conséquences négatives pour le bénéficiaire sont suspendues :

  • Les mesures résultant de la mise en œuvre de la Bourse de recouvrement et du processus de suivi de la situation d’inaccordance devraient être maintenues;
  • Notifications concernant les procédures de recouvrement des mesures de récupération des mesures de récupération des mesures prévues à l’article 159/2014 de Dl dans son libellé actuel;
  • Incrétion d’un moratoire automatique sur la période de recouvrement des dettes des bénéficiaires de 90 jours ouvrables, qui comprend des procédures de recouvrement pour l’indemnisation, ainsi que les processus déjà notifiés et les régimes d’avantages sociaux approuvés.

RDP2020

Résolution no 10 -A/2020 du Conseil des ministres 12 mars, a adopté un ensemble de mesures relatives à la situation épidémiologique du nouveau Coronavirus – COVID 19, y compris, au paragraphe 3, la détermination que les dépenses se sont avérées être supportées par les bénéficiaires dans des initiatives ou des actions annulées ou reportées pour des raisons liées au COVID-19, prévues dans les projets approuvés par le Portugal 2020 ou d’autres programmes opérationnels, en particulier dans les domaines de l’internationalisation et de la formation professionnelle, ainsi que dans les domaines de la formation internationale et de la formation professionnelle, ainsi que dans les domaines de la formation internationale et de la formation professionnelle, ainsi que dans les domaines de la formation internationale et de la formation professionnelle, ainsi que dans les domaines de la formation internationale et de la formation professionnelle, ainsi que dans les domaines de la formation internationale et de la formation professionnelle, ainsi que dans les domaines de la formation internationale et de la formation professionnelle, ainsi que dans les domaines de la formation internationale et de la formation professionnelle, ainsi que dans les domaines de la formation internationale et de la formation professionnelle, ainsi que dans les domaines de la formation internationale et de la formation professionnelle, ainsi que dans les domaines internationaux de la formation professionnelle et de la formation, l’Institut du vin et de la vigne, I.P., dans le cadre de la mesure visant à soutenir la promotion des vins dans les pays tiers, est admissible au remboursement.

Comprenant que les mêmes raisons et la même solution devraient être appliquées dans le cadre des règlements spécifiques du Programme de développement rural 2014-2020 (PDR 2020), l’ordonnance no 81/2020 du 26 mars a été créée, établissant un ensemble de mesures liées à la situation épidémiologique du nouveau Coronavirus – COVID 19, dans le cadre du Programme de développement rural 2014-2020 :

  • Les délais maximums pour que les bénéficiaires commencent et terminent la mise en œuvre physique et financière des projets dont la date limite pour le début ou la fin de l’investissement se situe entre le 1er mars et le 15 juin 2020 sera prolongée de trois mois.
  • Les paiements provisoires sont autorisés à être soumis avec la finale de la dépense et le remboursement de celui-ci, sans le respect du nombre maximum de demandes de paiement prévues dans les règlements spécifiques.
  • Les dépenses dont les bénéficiaires ont été assumés dans le but d’obtenir des initiatives ou des actions annulées ou reportées pour des raisons liées au COVID-19 pour lesquelles les projets approuvés sont admissibles au remboursement.
Retour haut de page